Aller au contenu principal

Juliette Laville, orfèvre du textile

Juliette Laville, orfèvre du textile

Juliette Laville, passionnée par l’art du textile, possède une solide formation acquise dans les écoles les plus prestigieuses. À l’École supérieure des arts appliqués Duperré, elle s’initie à la broderie et obtient son diplôme avec une mention très bien. Puis, elle qui se destinait à des études journalistiques, après un cursus secondaire binational en allemand, décide de partir une année pour découvrir le monde du travail. Elle se rend au Rajasthan, en Inde, dans l’atelier Satieli-women, une expérience qui sera riche en enseignements, tant humains que professionnels. Elle se forme et enseigne la broderie, constitue un carnet d’échantillonnages et crée une première veste brodée avec une autre stagiaire anglaise. À son retour, elle fait un complément de formation en plumasserie dans un lycée professionnel à Paris. Et pour parfaire l’ensemble elle décroche un D2E, diplôme des étudiants entrepreneurs. Comme son insatiable curiosité la pousse toujours vers de nouvelles techniques, elle travaille avec des artistes spécialistes du pliage de papiers et d’origami, Miguel A. Gagnan et Michal Kosmulsky ou encore noue un partenariat avec un métallier, la tôlerie métallerie de Pointel dans l'Orne. C’est encore une rencontre, celle de Jean-Brieuc Chevalier qui va orienter son destin peu ordinaire. Il travaille le bois, elle va le broder et ensemble ils vont travailler sur des projets très prestigieux et participer à des concours de haute volée. Ils sont finalistes au Salon révélations en présentant Cosmo, un meuble-bar de bois brodé et un miroir rehaussé de 2500 perles !

Juliette est prête à se lancer dans la création textile, dans son atelier normand fondé en février 2021, elle crée des panneaux décoratifs, des luminaires à poser, des veilleuses, des appliques et de petits objets de décoration. La poésie qui émane de ces créations est sensible, les fleurs baroques et les insectes géants sont colorés, inspirés par les couleurs des saris ramenés d’Inde. Elle utilise mousseline, organza et tarlatane qu’elle plisse, coud, brode, teint transformant les tissus en objets d’art du quotidien. Cette passionnée de techniques utilise aussi les outils numériques d'impression en 3D pour la fabrication des piètements des luminaires et découpe au laser ses insectes, des phasmes qui constituent des objets à déposer dans un cabinet de curiosités ou à porter tout simplement épinglés.

Juliette Laville est aussi lauréate régionale du prix Pepite 2020-2, labellisé par le Ministère de l'Enseignement Supérieur de la Recherche et de l'Innovation, lauréate By Les premières, incubateur Normand dédié à l'entrepreneuriat des femmes. On retrouve ses créations lors des expositions auxquelles elle participe.

L'avis d'IAM

Si Juliette Laville se considère comme un artisan d’art qui crée de l’objet d’art, elle aime apporter de la fantaisie dans les créations qu’elle réalise. Son univers enchanteur nous transporte et chacune de ses créations nous subjugue par l'innovation, la technicité et la finesse de sa réalisation. Très accessible, elle aime partager la passion de son travail dont on sait déjà qu’il sera très prometteur.

 

Activités :
Artisanat Métiers d'Art
Textiles
Partager :